Nos liens favoris !Mon BLOBVotre avis nous intéresse !

Présentation de ACR






 
Accueil/Les dossiers/BLOG/

Résultats par page : 5 | 10 | 20 | 50  

 Aller à la page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 >>

 BLOG

Les mensonges de la finance le FAUX NOBEL
Prix Nobel, les menteurs de la finance. Nous savons que des milieux financiers tuent chaque jour des milliers de personnes. La nourriture est un objet de spéculation. Depuis mi-août, nous vivons à crédit sur les ressources naturelles de la Terre. Merci VW pour avoir révélé que les menteurs font partie du système. Combien de cracks boursiers faudra-t-il pour que l’Etat prenne le contrôle de la monnaie ? Stoppons le casino de la bourse ? Réveillons-nous!
Les bas salaires grèvent le Tessin La Liberté 25.07.15
Le Tessin, figé dans La Lombardie, région riche de l'Italie, subit la pression des prix européens. Que penser alors de l'Italie, plongée dans l'économie européenne? Le Tessin est le laboratoire de recherche qui nous montre que la Suisse doit se préparer à la pression économique européenne. C'est inévitable. Ne rien entreprendre serait marcher dans les pas de la Grèce... les pas de l'Europe. Le chemin du mensonge.
La démocratie s'exprime enfin au sein de l'Union Européenne
Le peuple Grec a osé malgré le chantage, les pressions, la désinformation et les contraintes sur leurs banques.
Ce qui est bon pour Hélène est bon pour Helvétia. Certes la gueule de bois ne va pas passer par enchantement mais ce signal peut être enfin le début d'une réflexion de fond sur les valeurs européennes. La Suisse est un bouillon de culture pour l'Europe encore faut-il vider quelques milliers de fonctionnaires et technocrates à Bruxelles pour accomplir un travail meilleur, plus sain et plus durable.
Peter Rothenbühler fils de pasteur, alémanique en Romandie
Il est temps d'arrêter avec les comportements angéliques qui tuent toute approche critique et réaliste. Il faut oser appeler les choses par leur nom. Le politiquement correct et la censure sont les ennemis de la vérité, du bon sens et d'un comportement juste et sain. Stop à la mièvrerie
Impression d'outre capitalisme, crise 2017
Les contradictions des gourous de la finance et de l’économie sont la norme, le standard. Il est clair que les spécialistes sont dans le bleu depuis 1971 au moins, après les fameux accords de Bretton Woods qui consacraient la suprématie du dollars US. Une monnaie nationale devenait un moyen de réserve contre toutes les autres monnaies existantes au monde. Depuis cette date les USA peuvent imprimer des dollars, sans limite et sans ennuis. Le système repose sur la confiance dans le made in USA et toutes les nations se plient à ce dogme, cette croyance.
Les analystes sont dans le noir, brut
Après les pataugées sur les cours de l’or, les plantés sur les fonds de placement et les ennuis graves avec les autorités fiscales de nombreux pays, le monde financier ne change rien à ses pratiques hasardeuses. Une poignée de gens avec des chiffres sur des comptes, justifient l’existence des traders et autres banksters, alors que tous savent que ces chiffrent ne correspondent à aucune réalité. Quand le casino de la finance va-t-il s’écrouler ? Comment ? Avec quelles conséquences ? Pas de réponse mais une chose est sûre, le système va imploser, comme le communisme s’est effondré avec un élément mineur comme la chute d’un mur de béton.
Rêves et finance : innovons sans les financiers
Le monde anglo-saxon avec sa pensée unique nous a mis dans les ennuis graves. Toutes les valeurs monétaires en circulation sont référencées sur des mensonges et des illusions. Pour développer les échanges, faciliter les affaires, le crédit basé sur la confiance est utile et nécessaire. Mais, la spéculation sur le crédit est nuisible. La valeur financière n'a plus de relations avec les objets physiques des transactions. VOIR UNE PISTE
Fauché, et pourtant... votation inutile en Suisse
Mon père était ouvrier, socialiste. Je vais voter pourtant pour le maintien des forfaits fiscaux. Pourquoi ? Parce que l’égalité n’existe ni dans la société, ni dans la nature. Je connais plusieurs dizaines de personnes riches à millions, mieux disposées en faveur de l’économie de proximité que des employés de banques, bien Suisses et fils de paysans. Le système actuel crée de la dynamique et de la souplesse dans les relations. Parfois, ces milliardaires osent prendre des risques. Ils savent aussi faire preuve d’intelligence.
30 / 100 seulement ont accès au WEB dans le monde
Dans les pays industrialisés et les métropoles nous croyons représenter l'humanité entière quand nous nous exprimons sur les réseaux sociaux. Foutaise. C'est comme les membres des clubs d'ultra-riches qui pensent que tous ont des laquais pour s'occuper de leurs finances et parcs immobiliers. En plus, comme les dictateurs véreux, tout se fait sur ordre à distance, sans vouloir voir les conséquences des choix. Je spécule sur le maïs et je m'enrichis. Tiens il y aurait des victimes de la faim à cause de mes achats? Curieux, mon banquier ne m'a jamais parlé de cette conséquence.
Manipulation par la grande finance internationale
Alfred Nobel, inventeur de la dynamite, a créé une Fondation qui porte son nom. Cette fondation a une charte avec une philosophie claire et une vision bien cadrée. En accord avec sa philosophie, Alfred Nobel n'a jamais créé et même imaginé un prix pour un économiste. Tous nous savons qu'il a institutionnalisé
5 prix soit: la Paix, la Littérature, la Médecine, la Chimie et la Physique. Point barre.
Le prix Nobel d'économie est une invention des milieux financiers pour s'acheter une image scientifique. C'est une tromperie, une manipulation de l'opinion publique et les journalistes marchent, courent. Aucun esprit critique. Le Français Jean Tirole peut chanter la tyrolienne mais en matière d'économie il est certainement aussi menteur ou incompétent que ses prédécesseurs qui se parent de ce titre.
Sur nos routes, la bêtise organisée par des fonctionnaires...
Caramboles, accidents et dommages aux véhicules à cause des modérateurs de trafic illustrent la stupidité des fonctionnaires et des bureaux d’études en matière de circulation. Les blessures aux cyclistes sont nombreuses selon ce qui se rapporte. Notre société de pollueurs investit des milliards pour construire des routes parfaites puis elle dépense des centaines de millions pour poser des chicanes nuisibles et stupides.
Jeunesse, formation, R&D
Vénérer les anciens et être de son temps, de plus en plus difficile pour la jeunesse actuelle. Dans nos sociétés avancées nous sommes acquis au fait que des alternatives à notre consommation destructrice doivent être trouvées.
La société occidentale est encore enviée, copiée malheureusement. Nous connaissons les conséquences de notre comportement. A nous d’inventer des solutions et des alternatives pour employer judicieusement les ressources naturelles. Pour relever ce défi la recherche fondamentale est importante mais seule la recherche appliquée apporte des solutions dans un délai acceptable.
La presse écrite est-elle soluble dans la pub?
L'audience est, aussi, la mesure de l'intérêt que porte les lecteurs, les auditeurs, les clients, à un média. Avoir de l'audience est tout de même un réel plaisir pour l'émetteur d'une idée? Choisir le canal qui apportera le plus de contacts à son message est, somme toute, légitime? Aucun média n'a, à ce jour, tué un autre média. Quotidiens, magazines, radio, cinéma, TV et Internet, tous vivent ou survivent ensemble. Le cocktail change. Pour la première fois l'audience TV a reculé au profit de l'écran d'ordinateur. Ted Turner, fondateur de CNN, avait annoncé la fin des journaux imprimés pour 2001. La baisse des ventes est constante dans la presse payante, 3% annuellement, depuis 1995. La mort du journal de grand-papa serait pour 2040? Chez Microsoft, l'annonce du décès des quotidiens est programmée pour 2018 déjà.

Une information chasse l'autre. Le démenti d'une fausse information est une nouvelle. L'information est une richesse à la bourse mais elle est devenue gratuite dans les médias. Avec le tout à l'écran, instantanément, va-t-on assister à la naissance d'une nouvelle aristocratie? De quoi ont peur les journalistes? Ils doivent s'adapter, trouver leur vraie place. Ils seront moins nombreux à porter cette profession. Un nouveau métier est en train de naître, Journaliste avec un J majuscule. Aucune école ne donne ce titre. Il se gagne dans le terrain. La grande révolution est là.
Un comble de Noël
Maintenant que les Chinois se sont mis à fêter Noël, la mondialisation a un visage. Au nom du fric, du business, du pèze Amen, on peut tout dire, tout faire, tout accepter. En fait, la nature humaine est humaine comme les fourmis sont des fourmis. Nous cueillions, transportons, stockons, consommons avec la même frénésie que ces insectes qui ne sortent guère de leurs schémas malgré une société dite organisée. Organisée pourquoi, pour qui ? Chez nous comme chez les fourmis : une vague idée collective, le besoin de manger demain et de l’hostilité contre tout ce qui n’est pas nous. Les fourmis aussi se font la guerre entre territoires, comme nous. Pour changer le monde, je mise sur l’éducation, la formation. Un jour peut-être arriverons-nous à suivre Socrate, Confucius, Jésus, Gandhi des philosophes qui ouvraient les esprits.
Kafka le retour. Que la bêtise soit avec toi!
C’est la montée du principe de précaution. Pour éviter des risques, des erreurs et des accidents, les lois, les règlements deviennent toujours plus tranchants. Pourtant la vie n’est pas un circuit imprimé. Il faut arrêter de tout vouloir règlementer.
250 handicapés suisses avaient trouvé un accord avec un proche afin de mieux supporter leur handicap. Ils sont renvoyés à la case départ. Une expérience sur plusieurs années a démontré que cette formule est une bonne formule. Pour quelques économies et par crainte de voir la solution se développer, nos autorités fédérales cassent cette possibilité intelligente. A la découverte du vécu de de certains handicapées relaté dans la presse, la décision de l’administration de l’AI fait froid dans le dos. Après quelques mois, il semble qu'une reconsidération de cette décision soit possible? Mais comment peut-on faire de tels choix de sociétés?
La Suisse entre en résistance. Les Suisses se lèvent
Plus de lois, plus de charges, plus de règlements : le peuple dit trois fois non. Bravo ! Il serait temps que nos représentants à Berne simplifient l’usine à gaz helvétique. A chaque législature les mesures de contrôles et de contraintes augmentent. Il suffit qu’un groupuscule lance une idée et que quelques élus flairent une occasion de se sentir utiles pour que la machine se mette en marche. A la fin, c’est moins de liberté et plus de taxes, de charges, de fonctionnaires, d’offices fédéraux. Une destruction de forces et de valeurs. Un régal pour Kafka.
Gottlieb Duttweiler plus fort que Blocher
Christoph Blocher a son film d'auteur mais l'image est triste et l'aventure tourne en boucle. Certes avec son copain Ebner il a réussi de bons coups financiers mais pas toujours pour le meilleur de son pays. Je pense à Alusuisse et Lonza et son double jeu avec les banques ou encore son manque de vision dans le crack de Swissair. Duttweiler, lui au contraire a été un précurseur, un inventeur, un visionnaire qui influence encore la grande distribution en Suisse. C'était un homme de défis qui a su se faire un nom dans tout le pays. Quand je vois son parcours j'ai presque envie de porter un chapeau et de fumer le cigare. Duttweiler est né en 1888 et mort en 1962.
L'événement 21 ou 31 milliards, il y a de la marge
Si demain, nous remplaçons le mot dollar par coquillage est-ce que ça change quelque chose dans la finance? En fait, il y a des chiffres qui sont détachés de toutes réalités et il y a les vrais échanges économiques. Les services mêmes sont toujours emprunts d'une certaine matérialité. Mais est-ce que les ressources humaines se laissent emprisonner dans un bilan. On en parle. On les évalue mais à la fin que reste-t-il? Des chiffres bidon dans un tableau, fut-il Excel - lent. A la recherche de la raison et du bon sens.
A chacun sa gloire. Quelle misère intellectuelle
Comme l'usage de ce site, aujourd'hui il est facile de s'étaler et de penser que l'humanité boit vos paroles. Quand une personne prend sa retraite, c'est l'heure des bilans. C'est toujours entendu et d'une platitude qui fait pleurer, comme mes commentaires. Du déjà vu partout. D'ailleurs youtube n'échappe pas à cette règle. Plus c'est banal et con, plus c'est vu. Le buzz. Et le buzz appelle le buzz. Tous veulent être dans le coup. J'existe par la masse à laquelle je m'identifie. Facebook, je jette. Un service minimum...
L’Homme lutte pour améliorer sa condition
Pour gagner la bataille de la vie, il faut s’appuyer sur la misère et utiliser la force de la coopération comme levier du bonheur. Depuis douze milles ans nous cultivons nos champs et nous sommes toujours incapables de récolter les fruits de notre esprit. Il y a 2500 ans, en Chine, comme en Grèce s’ouvraient les premières écoles. Socrate comme Confucius ont révélé la voie de la sagesse. Nous avons tout le savoir pour vivre en harmonie. La cupidité est notre seul ennemi. Combattons la misère intellectuelle pour enrichir le savoir et le savoir être, source de bien-être. Le bonheur n’a pas de prix. Résistez à la bêtise des lois, des règlements, des habitudes, des coutumes. Libérez votre créativité. Montrez la voie à vos proches, vos voisins. L’anarchie des étoiles vous inspire le calme. Vivez maintenant sans crainte dans le chaos naturel.
L'Homme moderne adore les lois et règlements
Nous acceptons volontiers de voir nos voisins plier sous le poids de l'administration et souvent les doléances de la vox populi donnent le ton. Les législateurs sont poussés, contraints à pondre des lois. Nous voulons tous des barrières. Les grands espaces de l'esprit font peur. Regardez le Printemps arabe. Il n'y a plus un dictateur en Egypte mais des craintes qui viennent de tous les côtés.
LES RITES DES GRANDS SAUVEURS DE L'HUMANITE
Ce changement de calendrier est un bon prétexte pour faire une pause, comme si la vie ne continuait pas, tout simplement. Pendant cette pause obligatoire, l'humanitaire ne devrait pas faire de pause. Ni pessimistes, ni optimistes, soyons simplement réalistes. Les plus grandes difficultés de notre humanité sont inventées par l'Homme. Engageons-nous dans le moment présent. J'espère qu'en 2013, vous ferez moins de blabla et plus d'actions simples, concrètes, qui produisent des effets durables sur les causes.
A fin décembre, vous écrivez à des ONG, des services actifs dans l’humanitaire et pas des moindres, pour obtenir une information, et vous recevez comme message Nos bureaux sont fermés jusqu'au 7 janvier pendant cette absence vos messages ne seront pas lus, ni retransmis. Il serait temps de faire un peu de nettoyage, de mettre un miroir en face de ces fonctionnaires de l’humanitaire, voire de ces profiteurs.
Les anti-Minder volent au secours de quelques centaines de boss
Il est bien curieux que l'économie qui cherche à se faire reconnaître comme une science est en fait une religion avec ses gourous, ses adeptes inconditionnels et ses croyances. Un manager qui bosse pour le fric sans vision, sans plaisir ne peut pas être un leader valable. C'est simplement un manipulateur vide. Ou alors tous les responsables RH sont des menteurs et les psy du travail des nuls. Minder, pas Minder, le laissez pas les marionnettistes aux commandes. Si l'histoire de Nicolas-de-Flüe est vraie, sans grandes écoles il a réussi à faire partager le bon sens. Est-ce une qualité suisse naturelle? Thomas Minder paraît bien seul. Il ne sert à rien d'avoir raison tout seul mais il a lancé une réflexion. Il devrait maintenant penser à l'application et être meilleur dans sa communication, savoir écouter, s'entourer et provoquer un cercle de réflexion. Une société nouvelle ne se construit pas sur un coup de dé.
Minder va-t-il trop loin? une initiative courageuse
Un patron d'entreprise, conseiller national, plutôt de droite, lance une initiative afin de limiter les gros salaires pour éviter les rémunérations abusives. Il veut mettre un frein aux dérives constatées ces dernières 20 années, surtout. Il est important que les structures de notre société se penchent sur le fonctionnement de la société et de ses mécanismes. Le peuple suisse donnera-t-il un nouveau départ à l'économie politique et à la politique économique. La conscience collective est-elle en mesure de s'occuper, somme toute, de détails sur le plan mondial? Nous aurons la réponse par le verdict populaire, un fonctionnement bien helvétique.
La plus belle litanie du monde
C'est à chanter, à psalmodier sur un air de cantique de votre choix. Vous pouvez prendre toute autre mélodie répétitive, mielleuse et calmante. Les saints, les prophètes, les mages, les yogis sont dans l'ordre des millions. Carlos Slim mexicain 77 milliards sur la balance. Vous voulez connaître les suivants?
Carlos Slim était à Genève en ce début novembre
C'est à l'initiative de Sophia Loren que 450 invités, selon Le Matin, se sont retrouvés pour une fête à la mémoire de Carlo Ponti. Ce producteur a marqué l'histoire du cinéma italien et européen. Le charme de Sophia Loren était certainement l'un des ingrédients de ce cocktail qui sentait bon l'art de vivre et le glamour à l'italienne. Elle avait 16 ans. Il en avait 38. Heureusement leur amour fut vrai, durable et sincère. Il était encore possible de suivre les couples de stars. Aujourd'hui les meilleures relations durent 2 ans et sur cette courte durée, les médias vous les cassent avec 3 ou 4 ruptures et autres aventures. Quelle futilité. Mais est-ce les lecteurs, les auditeurs qui sont cons et stupides ou est-ce les pseudo-journalistes qui vous font du people qui sont des crétins?
REPRENDRE DU SERVICE POUR LA REPUBLIQUE
Quand il faut 2,6 milliards pour faire une campagne électorale aux USA, peut-on encore parler de démocratie? A dire que c'est le pays de tous les excès du pire et du meilleur c'est accepter de ne rien remettre en cause. Venir nous dire qu'il y a de petits villages, des gens ordinaires et merveilleux, c'est noyer la réalité. Les USA c'est plus de la moitié des dépenses du budget militaire mondial. Une nation qui se donne de tels moyens pour la guerre et dont les politiques sont à la solde de l'économie, c'est une destruction planétaie de valeurs. Obama devrait rendre son Prix Nobel de la Paix et la Fondation Nobel être un peu plus éclairée. Boum.
Modèle économique anglo-saxon, le désastre
Mis à par Lao Tseu sur la montagne, je ne connais pas beaucoup de théoriciens de la finance asiatiques, auxquels nous faisons référence. Les économistes qui conçoivent les modèles qui nous mettent dans la panade sont presque tous anglo-saxons ou formés dans les écoles américaines. Lisez The Empire of Business de Andrew Carnegie, de 1903. Nous payons aujourd'hui la facture des théories de ce genre d'élucubrations. Je vous suggère de suivre le travail de l'Académie suisse de géopolitique. Une approche libre et indépendante qui va vous demander un effort intellectuel mais la survie de l'humanité vaut bien quelques efforts et investissements intellectuels.
ATTENTION les corsaires mangent les pirates
Les sociétés médicales sont toujours attaquées parce qu’elles détiennent des brevets sur des médicaments et moyens de traitement de la santé. Que dire des brevets dans l’alimentaire ? Toutefois, si les loisirs sont soumis à des taxes, impôts et autres prélèvements.... les consommateurs sont responsables. Il faut résister et éduquer vos élus politiques qui dorment ou se font acheter par les multinationales. Universal Music avale EMI et c’est au détriment de l’accès à la culture, à la musique. Vous allez payer pour rire. C’est à pleurer.
L'Europe, le monde, l'économie, la finance: état de crise
Nul besoin de vous rappeler que la crise dure depuis 2000 en fait et que c'est une succession de crises dont les origines sont multiples mais bien connues. Spéculation, escrocs à la bourse, système financier sous pression, corruption même, manipulation des finances publiques... tout ce bordel se résume en deux mots, nature humaine. Dans ce bordel général la Suisse joue les prolongations du succès. Jusqu'à quand? Pourquoi les Helvètes sont-ils meilleurs?
GASPILLAGE ALIMENTAIRE DANS LE MONDE
Alors que sortir l'humanité de la crise alimentaire est l'un des huit objectifs du IIIe millénaire décrétés par l'ONU, nous en sommes loin d'avoir atteint cet objectif. Ce n'est pas mieux pour les autres objectifs mais bon, il paraît que les Nations y travaillent. Justement, avec la crise c'est plutôt marche-arrière pour l'aide au développement et la coopération. Où va s'arrêter le désastre humanitaire et la bêtise humaine. Il paraît que...
La crise financière, j’en ai assez, basta !
Quelle est cette folie qui s’est emparé du Nord ? Le livre de Reinhart et Rogoff, CETTE FOIS C’EST DIFFERENT nous parle de huit siècles de folie financière. Personnellement je ne remonte pas si loin. Au pire je concède 1498, avec la découverte des Indes et l’ouverture de cette voie navigable qui marque le début de la mondialisation. C’est un certain Vasco de Gama qui a vraiment lancé le commerce maritime et international. En 1602, la Compagnie des Indes était une institution qui préfigurait les multinationales du XXe siècle. Maintenant la boucle est bouclé, depuis longtemps. Il est venu le temps de l’analyse et de la réflexion.
Politique et économie le même désastre et rien ne change
Jour après jour, les médias nous assomment de leurs révélations. Avec le taux Libor,pierre mythique du système bancaire international, nous avions à faire à la seule certitude du monde financier. Eh bien, nous apprenons qu'il était manipulé par les grandes banques qui avaient fait des ententes illicites. Le dernier point de référence s'écroule aussi sous la misère de la cupidité et des dés pipés. Que faire? Poser des bombes? Non, il faut simplement pendre quelques politiciens véreux. Vous direz qu'avec le fameux printemps arabe les choses sont en marche. Certes des dictateurs meurent, tremblent, sont arrêtés mais le bon sens est-il gagnant.? Liberté, fraternité, égalité que de conneries sont dites en votre nom.
BRAVO à la Présidente de la Confédération Helvétique CH
Madame Eveline Widmer-Schlumpf n'a pas fait le voyage au Brésil pour RIO+20 et c'est très bien. Son déplacement aurait produit des coûts, du carbone, des nuisances et nous le savons, aucun effet positif pour la planète et l'humanité. Depuis 20 ans les politiques qui se réunissent pour les grandes fêtes et le cirque des Sommets de la Terre ne produisent rien de bien. C'est la honte et la catastrophe et personne ne met fin à cette réunion inutile. La Présidente de la CH n'est pas tombée dans cette poubelle. Bravo!
Spencer Tunick le photographe qui met à nu la bêtise humaine
Il est triste de constater que l'accès au savoir ne rende pas notre marée humaine moins stupide. A longueur d'années, dans nos sociétés de consommation, la populace en mal d'identité et de singularité, paie pour valoriser son moi, son nombril. A qui sa marque de prestige sur sa chemise, son T-shirt, son polo, ses chaussures, ses lunettes et son slip? Tous savent qu'un T-shirt reste un T-shirt mais affirmer J'ai payé plus que toi! rend des imbéciles heureux. Bravo le bling bling, bravo les faux snobs et les arrivistes. Ce n'est pas l'uniformité qu'il faut valoriser mais la simplicité, le naturel et l'intelligence. Toutefois, sans consommation nos contemporains de tous bords aiment se faire marcher dessus et guider par le bout du nez, comme des boeufs. Le comble est atteint avec Spencer Tunick new-yorkais
Georges Aegler créateur de la microfinance en Suisse a écrit en 2005
AU COEUR DES PROJETS, L'HOMME Je suis né en 1911 et le XXe siècle a été fascinant. C'est l'époque des grandes créations, inventions et innovations. En 1969, nous avons marché sur la Lune mais la pauvreté existe toujours sur la Terre.
La vie a été généreuse avec moi. Quand j'ai vu la montée du chômage en Suisse, dans les années nonante, j'ai été interpellé. Des personnes motivées, avec du savoir-faire, dans un pays riche, n'arrivaient pas à se mettre à leur compte dans des domaines où il y a de la demande. POURQUOI? Parce que les petits dossiers n'intéressent pas les banques et les instituts financiers classiques. C'est compréhensible sur le plan du rendement mais choquant sur le plan humain.
J'ai découvert le concept, de la Banque des pauvres, développé par Muhammad Yunus au Bangladesh, dans les années quatre-vingts, je me suis dit que cette idée pouvait aussi être bonne chez nous. J'ai fondé l'ASECE, Association solidarité et création d'entreprises, en 1998, à Lausanne. Notre but, accorder de petits crédits aux futurs indépendants ou créateurs d'entreprises. Notre action repose sur l'aspect social, l'encadrement et sur l'aspect économique, le financement. En allouant des prêts jusqu'à 30'000 francs suisses, nous apportons un chaînon manquant dans le système financier.
2012 l'année des coopératives bravo l'ONU
Vous savez bien qu'il y a des années officielles pour tout et surtout pour rien. Pour les journées spéciales, il en est de même. Si vous consultez la liste des journées spéciales, vous ne serez pas déçu. C'est drôle et lamentable. Cette idée de valoriser des sujets, des actions, des objectifs étaient certes une bonne démarche tant qu'il y avait, et ne soyons pas avare, 52 journées mémorables dans l'année. Maintenant, il y a même des jours où vous avez plusieurs journées officielles. Notre année des coopératives, par contre c'est une bonne idée mais nous ne voyons guère d'actions concrètes, à part quelques opérations purement commerciales. Vous pouvez encore coopérer, fonder une coopérative ou soutenir une coopérative louable, en Suisse et dans le monde. Choisissez bien vos premiers partenaires et soyez ambitieux pour 2012 et au-delà!
WEF on réchauffe la soupe!!!
Encore une fois, les plus grands, les plus riches, les plus puissants vont se cacher à Davos mais, à mon grand regret, ce n’est pas pour y mourir. Franchement, dans les rouages actuels, vous renvoyez dans la poussière toutes ces têtes qui se prennent la tête, il n’y aura aucun vide, aucun manque.
Si l’anarchie a ses limites, la sociocratie, l’utopie ou simplement la coopération peut être la voie ? Une question bien posée est déjà la solution. A Davos, la réunion de ces esprits qui se la jouent ne produit rien. Pourquoi ? Parce que zéro + zéro ou zéro x zéro, le résultat n’est pas géant. Ces personnes sont tellement imbues de leur paraître qu’elles en oublient d’être.
Pour avoir un phénomène d’intelligence collective, il ne suffit pas de réunir une collectivité. Les communistes croyaient aussi à l’effet mathématique de l’addition des individus. Les communistes ont disparus. L’idée demeure et demandera une autre application mais nous ne sommes pas prêts à vivre comme dans une communauté de type religieux.
L'Europe est en déclin et personne ne veut le dire
Il est certain que l’Euro, les Banques Centrales et les élus de tous bords auraient souhaité une autre ambiance pour le dixième anniversaire de cette nouvelle monnaie. Ce qui arrive économiquement n’a rien à voir avec la création de l’Euro. Bien avant sa création, le mauvais chemin était la seule voie poussée par les Elus. IL FAUT RELANCER LA CONSOMMATION POUR RELANCER LA CROISSANCE Toutes les dérives étaient permises, comme celle de pousser le crédit de consommation chez les privés, sans se soucier des capacités de remboursement.

Si c’est aux USA que nous avons vu les images les plus fortes. La déliquescence économique est présente dans tout le système international de la finance. Quelques plateformes boursières et financières maintiennent le malade sous contrôle sans produire aucune nouvelle richesse. Le premier qui stoppe perd en premier. Chaque acteur attend que ce soit son voisin qui essuie la crise en premier.
2012 l’année des défis ? Réveil brutal
Le calendrier nous impose ses rituels et c’est en fait les limites de notre visibilité. Cette unité de mesure a une taille et un rythme humain. Par contre, est-ce que ce que nous accomplissons est humain ? Si nous n’avons pas réussi à répandre les connaissances philosophiques, c’est à cause de notre paresse et de notre propre confort. En gardant des peuples dans l’ignorance et en s’arrangeant avec quelques leaders fabriqués pour nos besoins, le monde était à notre botte. Les transformations des sociétés ne se passent par comme nous avions prévu. A nous la faute. La faute d’avoir cultivé des croyances qui endormaient et endorment encore les masses. Le réveil est brutal. la crise de l’Euro n’est qu’une petite éruption, les explosions sont à venir.
Printemps arabe, révolutions de jasmin, les indignés, récupération
En Europe, aux USA et en Grande-Bretagne, nous pensons être les maîtres du monde. Nous avons besoin de héros, de monstres et de chimères pour alimenter nos fantasmes. L'industrie automobile, puis la finance, la médecine et l'industrie du luxe nous ont déconnectés du réel. Nous vivons avec des avatars et nous sommes dans le noir.
UN MONDE DE FOUS
Eh bien, mettez-moi 3 planètes. Visiblement le bon sens n'est pas une valeur en hausse. La pollution et la sur-consommation continuent allègrement. Comme on nous dit que le point de non-retour est atteint, il se peut que, tous, nous nous en foutions de l'état de la Terre? Regardez, rien de change et surtout pas chez les personnes qui ont fait des études supérieures. Au contraire... c'est la défonce commerciale. A l'exemple des USA...
Novartis choquant
Il y a 25 ans Bâle vivait l'une de ses plus grandes catastrophes après le tremblement de terre qu détruisit la ville en.... Cette fois, le responsable des dégâts n'était la nature mais l'Homme par l'incompétence de certains dirigeants et techniciens. Cette catastrophe dite Schweizerhalle avait pratiquement tué le Rhein jusqu'à son embouchure dans la Mer du Nord. Aujourd'hui, la nature a bien travaillé. Le Rhein est à nouveau attrayant. A Bâle la baignade est autorisée. Alors pas de quoi se plaindre de Novartis? A voir...
L'argent des citoyens pour les grands partis
La Confédération aide les grands partis avec l’argent des citoyens.
On entend la désolation des habitants de notre canton face au manque d’idées de nos élus, partis et même des candidats en course. C’est vrai qu’il y a une absence de panache mais ce constat est national. Ce ne sont pas les recettes de cuisines imprimées à 3 millions d’exemplaires qui vont changer ce constat. C’est encore une charge pour nos poubelles et l’environnement.
La démocratie, c’est tellement bien que 50% des habitants de notre pays ne l’utilisent pas. Votre voix a du poids. Osez prendre le risque d’émettre des idées neuves. Actuellement, nous avons la gauche et la droite et tout le monde se dit au centre. Choisir c’est aussi savoir abandonner quelque chose. Prenez de l’altitude. Rejetez les pensées partisanes.
PROVOCATION un con est mort: Steve Jobs!
Jamais vous ne pourrez dire et écrire que Steve Jobs était un bonhomme impossible, un con dans la vie. Peut-être que même ce n'est pas vrai? D'ailleurs c'est bien connu tous les grands personnages étaient des caractères et il faut comprendre avaient de sales caractères. Quand quelqu'un a réussi dans un domaine, on en fait une vedette et aux vedettes on excuse tout. Rappelez-vous l'affaire du pauvre Roman Polanski. Que de commentaires, d'analyses, de jugements et de justifications. Ou encore dernièrement le cas DSK. Malheureusement après des courants de pensée veulent tout récupérer et nous emprisonner dans des schémas étroits.
On rêve. le pilote crash l'avion UBS et il touche encore
Le pauvre Oswald Grübel quitte le navire après avoir fait un trou géant dans la coque et Kaspar Villiger reste et nous dit encore qu'il regrette Oswald. On rêve. En plus, comme il part spontanément, il va toucher encore 6 mois de salaire. Comme un grand seigneur, il n'aura pas droit à une prime de départ. Mais où va-t-on? Qu'est-ce que c'est que ce cirque. Et faut-il que Kaspar Villiger ancien Conseiller fédéral orchestre ce bal? Le capitaine du Titanic a eu la pudeur de sombrer avec le navire qu'il avait coulé. Le sens de l'honneur est perdu pour ces profiteurs incapables.
Ne parlons pas d'UBS mais de votre réseau, pour changer le monde
Vous êtes scandalisé, outré et révolté de constater que les milieux financiers continuent leurs pratiques de gangsters et de voleurs? Quand est-ce que vous allez montrer votre colère justifiée? L'UBS, après avoir pris les milliards du peuple suisse, a joué avec et contre le Franc Suisse C'est certain. Cette trahison s'organisait depuis Londres.
Le 11 septembre, une histoire de fous ou de menteurs?
La cupidité peut conduire aux pires délires. Nous le savons. L'enseignement de la philosophie et l'organisation de la société civile, devraient éviter les dérives. Mais force est de constater que dans les états totalitaires, les contrôles n'existent plus. Les USA sont un état totalitaire sous contrôle du milieux financier. Un petit groupe de gens, moins de 100 personnes donnent les influes. Comme dans tout mouvement sectaire, il y a les maîtres et les maîtres ont leurs valets. Aux USA, ces valets sont manipulés par les médias, la CIA, le FBI, un club de quelques représentants de la finance dont la partie émergente sont des politiciens véreux qui vivent sur leur rente, la représentation fantoche d'une démocratie qui se veut un modèle. Sans rire que penser d'un état qui érige un mur à sa frontière avec le Mexique? Un mur contrôlé par des fous qui ont la détente facile avec leur fusil à lunette. C'est ça l'Amérique. 10% de la population est en tôle et 10% au moins sont reconnus comme malades mentaux.Drôle de société?
Le Japon, l'Afrique du Nord, la Libye, la Corne de l'Afrique
nous font oublier que nous pouvons intervenir sur notre quotidien. Stéphane Hessel a fait un tabac avec son opuscule INDIGNEZ-VOUS! Moi, je vous écris SECOUEZ-VOUS. C'est toujours la même histoire, on cause, on râle et on rentre dans le rang. C'est tellement facile d'allumer la TV, de parcourir 20 Minutes et de se laisser simplement distraire. AGIR est autre chose que parler même avec éloquence, que réfléchir même avec ingéniosité selon Marcel Proust et il a raison.
Ces chiffres que nous connaissons tous!!!
En un an, le CAC 40 a perdu près de 17 % de sa valeur. Si l'on remonte jusqu'au début de la crise des subprimes, la perte de l'indice phare parisien s'affiche à près de -46 %. Ce point de départ de la crise financière qui a vu les établissements bancaires perdre des centaines de milliards de dollars et licencier à tour de bras. Une crise, qui mois après mois, frappe surtout de plein fouet les économies nationales et qui décidément n'épargnera pas la France et les Français. Selon les relevés faits par le JDN Economie livrés en ce début août 2011.
 Aller à la page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 >>