Nos liens favoris !Mon BLOBVotre avis nous intéresse !

Présentation de ACR






 
Accueil/Les dossiers/BLOG/
Mardi Ca va changer??? [02/09/2007]
Vision suisse, misères et limites de la politique helvétique : Le temps est venu de changer la formule magique qui gère notre politique nationale. De magique, il n’y a que le nom. Un consensus - Tout le monde il est bon, tout le monde il est gentil - n’est pas toujours la meilleure solution. Personne ne prend de risques. Personne n’est responsable des boulettes. Malgré des moyens supérieurs à ceux de nos voisins, les résultats de nos choix et de nos actions ne sont pas meilleurs. Loin de là.
Il est facile de taper à gauche, à droite, au centre. Sur le site www.invention.ch nous avons déjà parlé de Swissmetro en 1996 et je suis le projet depuis 1986. Nos politiciens, eux, n’y ont jamais cru. Aujourd’hui, nous payons en Suisse la médiocrité des résultats de nos chefs, les meilleurs par défaut. De nouveaux pays émergent. Nous allons « être mal ».


La consommation aux USA a repris à fin 2003. Oui, mais avec la planche à billets, la guerre en Irak et un libéralisme assez dur. Méchant : imaginez qu’après les élections présidentielles de 2008, la monnaie américaine soit dévaluée pour contrer l’Europe, le Japon et la Chine ? Impensable, clament tous les analystes économiques. Espérons que c’est vrai, mais Bush a financé la relance de l’économie américaine en étant soutenu par la Chine. Et la dernière catastrophe financière avec le scandale du crédit sur à haut risque sur les hypothèques a été comblée par les banques centrales dont la Suisse. Le scénario catastrophe est en tournage.. Si nous comptons sur l’ouverture de l’Europe à l’Est, nous avons tout faux. Les 10 pays qui entrent dans l’Union européenne ne représentent rien en terme de pouvoir d’achat. Des usines obsolètes. Des structures politiques tournées vers le passé. L’agriculture a 40 ans de retard. Seul point fort, le prix de la main d’œuvre est 3, 5, 10 fois moins élevé qu’en Allemagne. Mais dès que les syndicats auront pris en main ce problème, l’Europe sera paralysée. Pendant ce temps, une nation s’éveille, la Chine. Rendez-vous aux Jeux Olympiques de 2008. Mao et Confucius font bon ménage. La pollution sera aussi au rendez-vous.