Nos liens favoris !Mon BLOBVotre avis nous intéresse !

Présentation de ACR






 
Accueil/Les dossiers/BLOG/
LUNDI REMETTRE LE TRAIN SUR LES RAILS [27/06/2009]
Les CFF sont au service du public mais les politiques de ce pays n'osent pas faire oeuvre de pionniers comme leurs prédécesseurs au début du XXe siècle.
Alors que l'argent public devra alimenter la Caisse de pension à hauteur 1'200 millions, nous apprenons que le directeur des CFF touche plus du million par an comme salaire, prime et autres peccadilles Tout ça c'est du n'importe quoi... et si les cheminots n'ont plus la maîtrise de leur compagnie, c'est au peuple de prendre les opérations en main...


Rien ne justifie qu'un employé d'état soit plus payé que nos Conseillers fédéraux et nos Conseillers fédéraux sont assez payés pour vivre tranquillement dans notre pays. Il faut arrêter de disjoncter de croire qu'en augmentant les top-cadres, nous avons des résultats meilleurs et des leaders meilleurs. Le cas de l'UBS, du Crédit Suisse, de la Swissair sont assez simples et clairs. Les dérapages à la sauce anglaise et américaine ont montré leurs limites. A ce tarif, il vaut encore mieux avoir Louis XIV à la tête des CFF ou de l'Etat. Regardez l'attitude de Walpen directeur de la Radio et de la TV suisse sur le plan national. Au moment où il faut se mettre au travail par temps difficiles, il se casse à la retraite avec sa Porche Cayenne. Il serait temps de renouer avec l'esprit de 1789 et de faire rouler quelques têtes... du pouvoir officiel, admnistratif et des voleurs qui dirigent certaines régies ou sociétés qui prennent volontiers l'argent des citoyens actifs. En Suisse, vous travailler jusqu'à fin mai pour les taxes et les impôts. ajoutez les assurances, les amendes et autres joyeusetés, vous serez comblé.