Nos liens favoris !Mon BLOBVotre avis nous intéresse !

Présentation de ACR






 
Accueil/Les dossiers/BLOG/
Les analystes sont dans le noir, brut [28/02/2015]
Après les pataugées sur les cours de l’or, les plantés sur les fonds de placement et les ennuis graves avec les autorités fiscales de nombreux pays, le monde financier ne change rien à ses pratiques hasardeuses. Une poignée de gens avec des chiffres sur des comptes, justifient l’existence des traders et autres banksters, alors que tous savent que ces chiffrent ne correspondent à aucune réalité. Quand le casino de la finance va-t-il s’écrouler ? Comment ? Avec quelles conséquences ? Pas de réponse mais une chose est sûre, le système va imploser, comme le communisme s’est effondré avec un élément mineur comme la chute d’un mur de béton.

1% de la population mondiale contrôlerait le 50% de la fortune mondiale et par calcul simpliste, le 99% se partage l’autre moitié des richesses. La pauvreté a été l’un des thèmes du fameux Forum de Davos. Il est bien curieux que les pilotes autoproclamés du monde s’intéressent à ce constat de grandes inégalités. En fait, des signaux sérieux, visibles par tous sociologues amateurs, montrent que les tentions augmentent. Ces 10 prochaines années, les situations de guerres civiles vont empirer. Après le Printemps arabe, il faut décrypter les causes du bordel dans tout le Maghreb sauf l’Algérie et le Maroc. Le Moyen-Orient c’est pire. La Grèce est incertaine. L’Espagne même s’échauffe avec des mouvements citoyens. J’ai la pudeur de ne pas parler de l’Ukraine. Pendant ce temps l’UBS se rendait intéressante avec une action simpliste et ridicule de compter les pas faits par les participants entre les salles, les bars, les WC et leur hôtel 5*. Pour bénéficier de ce coup de pub, Sergio Ermotti le CEO de l’UBS offre quelques vélos en Afrique. Le monde est sauvé avec une telle redistribution des richesses. Les BMW et les Porsche en Suisse et les vélos aux Africains. Je reviendrai sur le sujet. J’ai écrit au big boss.